Download Changement ou continuité?: les processus participatifs au by Francis Garon PDF

By Francis Garon

Show description

By Francis Garon

Show description

Read Online or Download Changement ou continuité?: les processus participatifs au Gouvernement du Canada, 1975-2005 PDF

Best history_1 books

Imperialisms: Historical and Literary Investigations, 1500-1900

Filling a huge hole in historic, literary, and post-colonial scholarship, Imperialisms examines early identification statements and nuances of dominance of the world's significant imperialisms in quite a few theatres of pageant. built in collaboration with major students within the box, this ebook balances ancient essays and case reports, and encourages investigations of conversant and competing imperialisms, their practices, and their rhetoric of self-justification.

Extra info for Changement ou continuité?: les processus participatifs au Gouvernement du Canada, 1975-2005

Example text

Dans le cas de l’input-oriented legitimacy, Scharpf avance qu’on l’associe généralement à la rhétorique de la participation et du consensus. Il prend d’ailleurs la peine d’affirmer que ce type de légitimation est plus plausible lorsque le problème traité est de niveau local et où l’ensemble des personnes concernées peut prendre part à Chapitre 1 – La participation institutionnalisée 27 la délibération afin de trouver la solution la plus satisfaisante possible pour tous. Par ailleurs, cette proximité permettra aux acteurs qui partagent une histoire, un langage, une culture, d’établir ainsi un climat de confiance (voir aussi Risse 2000, Montpetit 2003).

Contrairement aux modèles dichotomiques présentés dans cette section, nous définissons trois logiques démocratiques qui, selon nous, présentent une vision différente de celles définies précédemment, qui se situent à un niveau d’analyse similaire et qui proposent des visions différentes au regard de la participation au processus politique. Celles-ci sont les logiques libérale, délibérative et participative. Les noms de ces logiques sont évidemment bien connus, mais ce sont les dimensions qui les composent qui constituent, selon nous, une contribution.

S’intéressant à une problématique scientifique, il découpe ainsi les rôles et responsabilités des acteurs : l’évaluation des risques sera du ressort du domaine scientifique, la prise de décisions et la communication du domaine de la science du management, et la définition des normes de risques acceptables du domaine du politique. Comme on peut le constater, il y a peu de place dans une telle logique pour la participation des groupes et des citoyens autrement que dans la définition des normes fixant le niveau acceptable de risque, elle-même issue d’une forme de participation indirecte dans la mesure où ce sont les élus qui en décident.

Download PDF sample

Rated 4.30 of 5 – based on 4 votes